Les royaumes Mossi

En français on utilise plutôt Mossi, alors qu’en langue moré(mooré), on dit Moossé (moose, pluriel de moaga). Moogo ou Mogho désigne le monde ou plutôt le monde Civilisé.

Les royaumes Mossi et Gourmantché

Les royaumes Mossi et Gourmantché

Le territoire du Burkina Faso actuel a été parcouru par de nombreuses migrations. À partir du XIe ou au XIIe siècle, les premiers royaumes Mossis se sont constitués : le Gourma, le Mamprousi, le Dagomba, le Yatenga, le Royaume de Boussouma et le royaume de Ouagadougou. Ce dernier devint rapidement le plus influent. Il était dirigé par le Mogho Naaba, à la fois roi et magicien. Au XIIIe et au XIVe siècles, ces royaumes s’opposèrent aux grands empires de la boucle du Niger (Mali et Songhay) dont ils n’hésitaient pas à attaquer et razzier les marges, quand ils ne s’enfonçaient pas plus profondément. La puissance de leurs armées permit aux royaumes mossis de préserver l’essentiel de leur indépendance. Mais, à la fin du XVe siècle, l’empire songhai établit sa suprématie sur la boucle du Niger, mettant fin aux chevauchées des Mossis.

Chasseurs et guerriers Mossi

Chasseurs et guerriers Mossi

Jaloux de leur pouvoir, les rois mossis s’opposèrent toujours à une unification du pays mossi. Mais ces royaumes présentaient une remarquable cohésion sociale et religieuse et une stabilité politique exceptionnelle : ils se maintinrent jusqu’à la conquête française, à la fin du XIXe siècle.

Masque Mossi

Masque Mossi

Les Mossis participèrent peu au commerce transsaharien : les grands flux d’échanges contournaient la région. Aussi l’islam ne s’implanta-t-il pas. Les Mossis furent donc beaucoup moins touchés que leurs voisins par la traite des esclaves. À la veille de la colonisation française, le centre du territoire était contrôlé par la confédération des royaumes mossis regroupant quatre ensembles politiques, le Yatenga, le Wogodogo (Ouagadougou), le Royaume de Boussouma et le royaume de Tenkodogo. À l’est avait été édifié le royaume de Gourma, et l’ouest, dominé par les souverains dioulas de Kong au XVIIIe siècle, était disputé entre plusieurs royaumes.

Village mossi

Village mossi